Nommé « TISSILA » à la mémoire de mon père originaire de la région de Figuig « Talssint »,

 Mot amazigh  qui signifie selon les régions : « sandales » ou « sabot en fer des chevaux »

                                  

Depuis des siècles, le cheval est toujours dans des fêtes et cérémonies importantes : les mariages, les naissances, les fêtes religieuses.

Ce cheval avec un luxe illustré par le costume, une longue crinière toute décorée, qui est un affichage de prospérité, signe de puissance.

Les courses et tous les mouvements  du cheval soient dans la montagne , le désert, la rivière sont supportées par un  sabot fort et résistant ; et personne ne fait attention  à ce  petit instrument qui est en dessous des pieds du cheval, invisible mais c’est le support qui  protège le cheval contre tout obstacle à galoper ce sabot en fer : c’est la femme  , cette femme qui est source   à vue et à vie (car c’est elle qui donne des enfants, qui éduque, qui prend en charge toute la famille en soins de santé, en tous) , mais qui reste un héros invisible et qui sur le logo ,fait des pas en avant des ténèbres à la lumière.